Benin nationals: Le suivi de la mise en oeuvre des activités d'Assainissement Total Piloté par la Communauté (ATPC) dans les départements du Zou, Alibori et Borgou

United Nations Children's Fund (UNICEF)
Benin
Position Type: 
Consultancy
Organization Type: 
International Organization
Experience Level: 
Entry Level (0-2 Years)
Degree Required: 
Bachelor's (Or Equivalent)
Languages Required: 
French

EXPIRED

Please note: this job post has expired! To the best of our knowledge, this job is no longer available and this page remains here for archival purposes only.

CONTEXTE
Le retard de croissance constitue un problème de santé publique au Bénin, affectant en moyenne 32% des enfants de moins de 5 ans sur le plan national. Dans les Département de l’Alibori, du Zou et du Borgou ce taux est respectivement de 36%, 35% et 34% (EDS 2017 – 2018). Le manque d’hygiène et d’assainissement de base est une des causes sous-jacentes de la malnutrition. En effet, un environnement peu hygiénique et peu assaini est vecteur de maladies notamment diarrhéiques qui font le lit de la malnutrition.

Et pourtant l’enquête Démographique et de Santé 2017-2018 montre qu’au Bénin 54% de la population continue de déféquer à l’air libre. Ce taux atteint 69% en milieu rural contre 34% en milieu urbain. Au plan national seulement 18,4% des ménages ont un dispositif de lavage des mains (endroit avec l’eau, savon ou autres produits nettoyant). Pour ce qui concerne la qualité de l’eau, très peu de ménage (86%) utilise des méthodes appropriées de traitement de l’eau de boisson.

Pour changer la situation, UNICEF Benin dans le cadre du programme de coopération Bénin – UNICEF 2019 – 2023 et du plan de travail 2019, appuie la mise en œuvre d’un paquet intégré de services d’assainissement de base et de nutrition au niveau communautaire en vue d’améliorer durablement le statut nutritionnel des populations bénéficiaires. Ainsi, 23 communes dans les départements de l’Alibori, Borgou et Zou seront concernées par la mise en œuvre de cette approche à travers l’établissement de partenariat avec les Organisations de la société civile et les communes.

Dans la mise en œuvre de l’approche d’assainissement total piloté par les communautés (ATPC), la récente étude de durabilité de la mise en œuvre de l’ATPC réalisée en fin 2018 par l’UNICEF a montré que le taux de maintien du statut de fin de défécation à l’air libre (FDAL) est de 35%. Près de 41% des latrines réalisées entre 2014 et 2018 se sont effondrées ou abandonnées. Rares sont les latrines basiques construites qui ont été améliorées. Une des recommandations de cette étude était d’accentuer, l’appui technique, le suivi des ONG pour une meilleure mise en œuvre de l’approche en prenant en compte la durabilité des ouvrages et le maintien du statut FDAL par les communautés. Les visites de terrain et de proximité devraient être faites par l’UNICEF pour transcender les goulots et les difficultés. Un accompagnement des mairies est nécessaire pour appuyer la maitrise d’œuvre communale, accroitre l’appropriation de la mise en œuvre de l’approche ATPC et renforcer le sens de redevabilité et la gestion financière.

TACHES A ACCOMPLIR

  • Appuyer les communes pour une planification concertée et participative des interventions,
  • Renforcer les capacités des points focaux, des facilitateurs des mairies et des facilitateurs de mise en œuvre des ONG,
  • Appuyer techniquement les ONG et les communes pour assurer une mise en œuvre de l’approche, d’assainissement totale piloté par les communautés (ATPC) en respectant les étapes de promotion du traitement de l’eau à domicile,
  • Appuyer l’activation et la mise en place des cadres techniques de coordination et de suivi des activités dans chaque commune dont le consultant aura en charge,   
  • Suivre la bonne utilisation du matériel au profit des points focaux et cadre technique des communes, 
  • Appuyer les communes pour à la géolocalisation des nouvelles localités et à la mise en place d’une base de données dans chaque commune dont le consultant aura en charge,   
  • Appuyer les communes pour une justification des fonds en respectant les règles et procédures de l’UNICEF, 
  • Appuyer l’identification des leaders communautaires à former par village en vue d’assurer le passage à l’échelle de l’approche, 
  • Plaidoyer et appuyer la mobilisation de fonds communaux pour le financement de la mise en œuvre de l’approche,
  • Participer à la mise en place et à la formation des clubs d’hygiène dans les écoles et les centre de santé,
  • Capitaliser les bonnes expériences et actions permettant l’amélioration de la mise en œuvre des approches,
  • Développer des briefings note et des histoires de vie réguliers,
  • Effectuer des visites sur le terrain afin de superviser, suivre et évaluer les progrès dans la mise en œuvre des plans de travail des partenaires au niveau communautaires,
  • Appuyer la collecte de données et rapportage, 
  • Effectuer des sondages d’opinion (auprès des ayant droit) afin de suivre et d'évaluer la qualité de la mise en œuvre des activités et des services offerts,
  • Identifier, analyser les problèmes/goulots d’étranglement en collaboration avec les acteurs et proposer des mesures correctives permettant d'accélérer et d’améliorer la mise en œuvre du programme,
  • Participer aux rencontres et aux cadres de coordination existants (cadre de concertation communal, revue mensuelle de la zone sanitaire, réunion bilan au niveau communautaire) afin d’assurer la prise en compte des préoccupations du projet conjoint dans les décisions prises,
  • Apporter un appui technique et de coordination en cas de survenue d’une situation d’urgence.

PERIODE DE LA CONSULTATION
La consultation couvrira la période d'Août 2019 à Février 2020

PROFIL DES CANDIDATS

  • Avoir un diplôme universitaire (Bac +2 ou plus) dans le domaine du développement communautaire, santé publique, eau hygiène et assainissement, nutrition communautaire ou domaines connexes
  • Avoir une très bonne connaissance dans la mise en œuvre des approches d’ATPC, de promotion de l’hygiène 
  • Avoir une parfaite maitrise de la langue française, du Fon ou au moins une langue locale populaires des zones concernées dans lesquels le consultant souhaite travailler
  • Respecter rigoureusement les délais
  • Avoir un moyen de déplacement roulant 
  • Avoir un ordinateur portable personnel 
  • Avoir d’excellentes qualités relationnelles, une expérience de travail avec les partenaires du gouvernement, les entreprises privés, les ONG et de bonnes capacités de travailler dans un environnement multiculturel 
  • Maîtriser l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint).

SUPERVISION
Le Superviseur, la spécialiste WASH et le Chef de Section organiseront des séances de briefing avec les consultants et fourniront tous les documents et informations nécessaires à l’exécution de la consultation.

CRITERES DE SELECTION
Les candidats seront sélectionnés après analyse de leur CV. Ils seront soumis par la suite à un questionnaire à choix multiple (QCM) afin de les départager et de prendre les plus performants.