Benin nationals: Chargé de programme Eau, Hygiène et Assainissement

United Nations Children's Fund (UNICEF)
Cotonou, Benin
Position Type: 
Consultancy
Organization Type: 
International Organization
Experience Level: 
Mid-Level (5-7 Years)
Degree Required: 
Bachelor's (Or Equivalent)
Languages Required: 
French

EXPIRED

Please note: this job post has expired! To the best of our knowledge, this job is no longer available and this page remains here for archival purposes only.

CONTEXTE

Au Bénin, l’accès à l’eau l’hygiène et l’assainissement sont reconnus comme une priorité pour le gouvernement de la République du Benin. Ainsi d’énormes efforts sont consentis pour améliorer et faire valoir le droit à l’eau et à des latrines adéquates à toute la population. Selon l’EDSB-V 2017-2018, 71% de la population consomme de l’eau provenant d’une source améliorée. Si des progrès ont été faits en matière d’accès à l’eau potable, les avancés dans le domaine de l'assainissement de base ont été peu importantes et le taux de défécation à l’air libre reste élevé à 54% (EDSB-V 2017-2018).

L’accès à l’eau, à des latrines et aux dispositifs de lavage des mains pour les élèves et les patients reste une urgence surtout pour les filles/femmes, les personnes vivant avec un handicap, les enfants vivant dans le milieu rural en vue de préserver leur intimité de façon sécurisée. Il y a toujours des milliers d’enfants qui naissent dans un environnement insalubre à cause du manque d’eau dans les salles d’accouchement, ce qui affecte leur chance de survie. Au plan national seulement 18,4% des ménages ont un dispositif de lavage des mains (endroit avec l’eau, savon ou autres produits nettoyant).  Le lavage des mains au savon aux moments clés n’est pas encore une pratique courante sur les 55% des ménages dans lequel un endroit pour se laver les mains a été observé, plus de la moitié soit 57% ne disposait pas d’eau ni de savon ni d’autre type de détergent (EDSB-V 2017-2018). Des inégalités d'accès aux services EHA ont été observées entre le rural, l’urbain et selon les niveaux de pauvreté. Les populations sont exposées à des risques d’inondations, d’épidémie de choléra, de fièvre hémorragique lassa de façon récurrente.

Reconnaissant qu’une eau potable, l’utilisation des latrines, un assainissement adéquat, une bonne hygiène et une meilleure gestion des eaux usées et excreta, sont des éléments essentiels à la santé, la survie, la croissance et l’épanouissement de l’enfant, l’UNICEF Benin à travers son nouveau Programme de Coopération 2019-2023 avec le Gouvernement de la République du Benin a mis l’accent sur l’amélioration de l’accès à l’EHA comme sous composante du programme survie.

Le programme contribuera à la réalisation des objectifs nationaux prioritaires notamment la réalisation des droits de chaque enfant, pour que chaque enfant ait un accès équitable aux services de santé y inclus l’eau, l’hygiène et l’assainissement, à chaque étape de leur vie ; et s'épanouit dans un environnement sain et protecteur.

TACHES A EXECUTER

  • Participer à la validation de quelques implantations des modules de latrines dans les écoles et les centres de santé tout en apportant un appui conseil pour la réaliser des ouvrages dans les règles de l’art en lien avec les prescriptions techniques,
  • Suivre l’entreprise en charge de l’étude et le contrôle de la construction des points d’eau dans les maternités/salle d’accouchement et leur apporter un appui technique,
  • Suivre l’entreprise en charge du contrôle de la construction des modules de latrines et leur apporter un appui technique, 
  • Appuyer la coordination les travaux par la facilitation de réunion de chantier entre les CDC-Hab et les entreprises de construction, les entreprises chargées d’étude et de contrôle, 
  • Appuyer la finalisation des dossiers de partenariat avec les ONG et les communes pour la mise en œuvre de l’ATPC,
  • Développer des briefings note et /ou des histoires de vie réguliers,
  • Collecte de données et rapportage,  
  • Effectuer des sondages d’opinion (auprès des ayant droit) afin de suivre et d'évaluer la qualité de la mise en œuvre des activités et des services offerts, 
  • Identifier, analyser les problèmes/goulots d’étranglement en collaboration avec les acteurs et proposer des mesures correctives permettant d'accélérer et d’améliorer la mise en œuvre du programme, 
  • Apporter un appui technique et de coordination en cas de survenue d’une situation d’urgence.

PERIODE DE LA CONSULTATION
La consultation est prévue pour durer six (06) mois, soit d'Août 2019 à Février 2020

PROFIL

  • Etre titulaire d’un diplôme universitaire (minimum Bac + 5ans) d’ingénieur en génie civil ou en génie sanitaire ou tout autre diplôme équivalent, 
  • Avoir une connaissance en communication pour le changement de comportement, ou dans un autre domaine spécialisé lié à l’EHA est requis, 
  • Avoir au moins quatre années d'expérience professionnelle dans la mise en œuvre de programmes liés à l’eau hygiène et assainissement, 
  • Avoir une bonne expérience dans le domaine de construction des ouvrages hydrauliques et d’assainissement est souhaitable,  
  • Avoir une aptitude à travailler en équipe et être flexible,   
  • Avoir d’excellentes qualités relationnelles, une expérience de travail avec les partenaires du gouvernement, les entreprises privés, les ONG et de bonnes capacités de travailler dans un environnement multiculturel,  
  • Maîtriser l’outil informatique (Word, Excel, Powerpoint).

CRITERES DE SELECTION
Les candidats seront sélectionnés sur la base de leur CV. Des entretiens seront faits pour approfondir et vérifier les informations contenues dans les CV.

SUPERVISION
Le Superviseur, la spécialiste EHA et le Chef de section organiseront des séances de briefing avec le consultant et fourniront tous les documents et informations nécessaires à l’exécution de la consultation.