Evaluation sommative de l’approche de l’assainissement total piloté par la communauté (ATPC)

United Nations Children's Fund (UNICEF)
Central African Republic
Position Type: 
Consultancy
Organization Type: 
International Organization
Experience Level: 
Mid-Level/Senior (8-9 Years)
Languages Required: 
French

EXPIRED

Please note: this job post has expired! To the best of our knowledge, this job is no longer available and this page remains here for archival purposes only.

Si vous êtes un professionnel engagé, créatif et que vous êtes passionné pour faire une différence durable pour les enfants, l'Organisation leader des droits de l'Enfant souhaiterait vous donner l'opportunité de vous exprimer.

Pendant 70 ans, l'UNICEF a travaillé sur le terrain dans 190 pays et territoires pour faire la promotion de la survie, la protection et le développement des enfants. L'UNICEF, plus grand pourvoyeur de vaccins au monde pour les pays en développement, soutient la santé et la nutrition des enfants, l'accès à l'eau potable et à l'assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et filles, et la protection des enfants contre la violence, l'exploitation, et le VIH/SIDA. L'UNICEF est intégralement financé par des contributions volontaires d'Individus, de Compagnies, de Fondations et de Gouvernements.

Download File Evalaution Clts - Publication2.pdf

Titre de la consultation: Evaluation sommative de l’approche de l’assainissement total piloté par la communauté (ATPC) dans les zone d’intervention du projet AERCA en République Centrafricaine
1. Objet de l’Evaluation :
Conformément à la politique de l’évaluation de l’UNICEF et le plan budgétisé des évaluation élaboré dans le cadre de la préparation du programme-pays 2018-2021 entre la République centrafricaine (RCA) et l’UNICEF, le Bureau de l'UNICEF en RCA souhaite recruter une structure institutionnelle (Cabinets de consultants, universités et instituts de recherche etc.) pour conduire L’évaluation de l’approche de l’assainissement total piloté par la communauté (ATPC) dans les zones d’intervention du Programme d’Assainissement et accélération de l’accès à l'Eau pour tous en République Centrafricaine(AERCA)
Les présents TDRs sont le fruit de concertations internes (Section PME et WASH) et du Bureau Régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’ouest et du centre. La partie nationale au moins au niveau institutionnel a été consultée dans le processus d’élaboration de ces TDrs aussi bien pour ce qui est de la pertinence que de la temporalité de la mise en œuvre. 
La conduite de cette évaluation est décrite dans les parties ci-dessous pour mieux faciliter la standardisation de la démarche et des résultats. Elle s’inscrit dans le cadre des normes de UNEG augmentées de quelques autres critères inhérents aux évaluations appuyées par l’UNICEF.
2. But de l’évaluation
Cette évaluation poursuivra deux buts principaux: la responsabilisation et l'apprentissage organisationnel.
Vis-à-vis de la responsabilisation, cette évaluation attestera dans quelle mesure le Programme a atteint ses objectifs, comme indiqué dans les documents de projet convenus avec le donateur avant le début de la mise en œuvre (responsabilité verticale). L'évaluation permettra également de diffuser des informations sur les résultats réels obtenus auprès des communautés qui devaient bénéficier de ce programme (responsabilité horizontale).
Vis-à-vis de l’apprentissage, l’évaluation est censée générer de la connaissance sur les interventions et les résultats atteints par le programme AERCA en vue d’alimenter le plaidoyer pour convaincre le gouvernement d’accélérer l’accès des populations à des services EHA en utilisant des approches durables et à faible cout dans la perspective de la mise à échelle.
Cette évaluation sera utilisée par différents types de partenaires à savoir:
Le Gouvernement et en particulier les directions spécialisées du ministère en charge de l’assainissement et de l’hydraulique comme la DGRH et l’ANEA
Les autres ministères techniques (Ministère en charge de la santé ;Ministère en charge de l’éducation
Les Organisations de la Société Civile
Les partenaires techniques et financiers
3. Objectifs de l’évaluation
Les principaux objectifs de cette évaluation sont :
• Analyser le bien-fondé de ce programme par rapport à d’autres programmes récents dans le même secteur ;
• Identifier des facteurs catalytiques de succès ou au contraire des facteurs inhibiteurs qui ont gêné l’atteinte des résultats. Cette analyse devra aller au-delà de l’effet déjà connu de la situation sécuritaire du pays sur la période et ses implications ;
• Identifier des approches innovantes tant dans la mise en œuvre que dans les mécanismes de suivi et de coordination qu’elles aient été impulsées du niveau central vers les zones de projets ou au contraire des initiatives endogènes au niveau même des communautés à la base à part entière ou complémentaires ;
• Fournir des recommandations ciblées à tous les utilisateurs de l’évaluation, et particulièrement au staff de l’UNICEF concernés.
4. Portée de l’évaluation
Portée chronologique : La présente évaluation va couvrir l’ensemble de la période de mise en œuvre du programme à savoir du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2017. Elle pourra éventuellement considérer un vecteur discriminant d’évènements ayant eu un impact sur les livrables concernant les aspects liés au délai.
Portée géographique : La couverture géographique de l’évaluation sera l’ensemble des trois préfectures d’intervention (voir la carte plus en haut) en tenant compte du phasage planifié et réel desdites interventions lors de la mise en œuvre.
Portée thématique : Les sous-secteurs thématiques de l’assainissement et en particulier l’ATPC et l’Hygiène constitueront les principaux centres d’intérêt de cette évaluation. Les autres composantes comme l’accès à l’eau potable aussi bien dans les communautés que dans les institutions (écoles et centres de santé) ne seront analysées que dans leur rapport de synergie avec l’ATPC et comment elles ont pu avoir une incidence attendue ou non sur les résultats de cette sous-composante.
5. Critères de l’Evaluation
Cette évaluation sera guidée par les 5 critères d’évaluation de l’OCDE (pertinence, efficacité, efficience, impact, durabilité) ainsi que par celui sur le Genre et les Droits Humains.
Les consultants pourront faire une analyse critique approfondie de cette liste de questions pour en évaluer la pertinence et/ou la faisabilité et éventuellement les compléter ou les réduire le cas échéant.
6. Méthodologie de l’évaluation :
En attendant un complément éventuel qui pourrait découler de l’analyse de la proposition technique de l’équipe de consultants, les activités suivantes constituent le minimum nécessaire pour réaliser l’évaluation :
-Revue documentaire des documents du programme
-Interview avec les parties prenantes
-Elaboration de guide d’entretien
-Visite de terrain et administration des guides d’interview avec les communautés et d’autres parties prenantes
-Traitement de l’information collectée
-Production du premier draft du rapport
-Intégration des observations des (re)lecteurs/comité technique
-Présentation des résultats au cours d’un atelier de validation
-Outils de suivi des recommandations
Pour garantir l’appropriation des résultats de cette évaluation par la partie nationale, il est donc impératif d’inclure en amont la participation comme principe de gouvernance de cet important exercice. Il s’agira principalement de définir les différents niveaux de participation qui sont pertinentes pour l’exercice et d’identifier les différents types de concertations nécessaires (Institutionnelle, technique, communautaires, PTF etc.). Cette démarche devrait aboutir à ce que l’ensemble des parties soit consulté systématiquement à toutes les étapes critiques pertinentes de cette évaluation (TDRs, rapport d’étape, collecte de données sur le terrain, validation des résultats et mise en œuvre des recommandations).
7. Produits attendus :
Alors que le Gouvernement met en œuvre sa politique de développement (RCPCA), il apparait opportun de faire une analyse des stratégies d’interventions existants pour en tirer les leçons et orienter les nouveaux exercices similaires pour l’atteinte des objectifs fixés.Les résultats de cette analyse devraient en outre informer le processus de préparation du programme de coopération UNICEF-RCA et d’autres initiatives communes avec les agences du Système des Nations Unies comme le CCA et UNDAF.
8.Activités/tâches  Résultats attendus/livrables Délais
1) Préparer un rapport initial basé sur la revue documentaire des documents du programme qui seront mis à la disposition des consultants
Une note de cadrage ( « inception report ») qui décrit clairement le But et la portée de l'évaluation ; fournit une version améliorée de la théorie de changement (telle que présentée dans ces TdR) du Programme ; propose une analyse critique des objectifs et des principales thématiques de l'évaluation; y compris des Critères et questions d'évaluation (organisées selon les critères d'évaluation de la performance); La  description de la méthodologie de l’évaluation comprendra les méthodes de collecte de données et les sources de données; une proposition d’outils de collecte de données y compris une annexe détaillée sous la forme d’une trousse à outils explicitant l’utilisation desdits outils; un plan d'analyse des données; une discussion sur les pistes proposées pour améliorer la fiabilité et la validité des conclusions de l'évaluation; l'approche de la visite sur le terrain, une description du processus d’évaluation qui se rendra nécessaire pour mesurer la contribution de l’UNICEF à l’atteinte des résultats, une description des limitations éventuelles de la méthodologie proposée et les mesures de mitigations ou les changements envisagés; une proposition de structure pour le rapport final (conforme au guide de GEROS e a la liste de contrôle de l’UNEG pour assurer la rédaction de rapport d’évaluation de qualité); un Plan de travail et l’échéancier de l'évaluation, y compris un plan de voyage; les ressources nécessaires – affectations budgétaires détaillées liées aux activités d'évaluation et aux produits livrables. Ce rapport devra aussi comprendre des annexes, contenant le cadre et les questions d'évaluation, la trousse de collecte des données et le cadre d'analyse des données, la cartographie des intervenants, la synthèse des entrevues et l'examen des documents. Le rapport de revue documentaire présentera les résultats préliminaires de l'examen et de l'analyse de documents fourni par l’UNICEF et d’autres partenaires pertinents ainsi que d'autres travaux de recherche et d’évaluations.
22 jours calendaires après la signature du contrat soit le 22 Décembre 2018
2)Rédiger une Présentation PPT de 20 diapos au maximum avec les messages clés sur les conclusions préliminaires suite au retour du terrain
Débriefing préliminaire à organiser avant le départ du consultant international de la RCA.
Dernier jour de mission dans le pays
3) Préparer un projet de rapport basé sur les missions sur le terrain, les interviews avec les acteurs nationaux y inclus les partenaires gouvernementaux, les partenaires techniques et financiers, les organisations de la société civile et les populations dans les zones d’intervention du programme
Un rapport provisoire d 'évaluation dont l’ossature comprend : (i) un résumé analytique, (ii) le contexte et l’objet de l’évaluation, (iii) Le but de l’évaluation, son champ et la méthodologie utilisée, (v) les principales constatations de l’évaluation ; (vi) Les conclusions, les leçons apprises et les recommandations ; bonnes pratiques et les leçons apprises et (vii) les Annexes.
Dans tous les cas, la qualité du rapport d’évaluation sera jaugée en utilisant les critères de qualité de UNNEG adaptés par UNICEF .
30 jours après validation du rapport initial,
Soit le 22 Janvier 2019

4) Préparer le rapport final
Un rapport final d 'évaluation ayant la même structure que le projet de rapport mais prenant en compte les observations.
20 jours après validation du projet de rapport soit le 12 Fevrier 2019
9. Composition de l’équipe
Consultant International (Chef d’Equipe d’Évaluation)
• Au moins 8 ans d’expérience dans les domaines de la recherche et l’évaluation ;
• Expérience solide dans la collecte de données et les techniques d'analyse qualitative et quantitative ;
• Expérience avérée dans la réalisation d'évaluations (la copie en version électronique d’une évaluation récente dont le/la consultant/e a été le premier auteur devra être présentée au moment de la soumission de la candidature) ;
• Expérience technique en évaluations et études impliquant plusieurs pays ;
• Expérience avérée dans la réalisation des rapports écrits de haute qualité ;
• Bonne connaissance de l’approche ATPC ;
• Capacité manifestée de travailler avec une équipe dont les membres ne sont pas préalablement connus
• Capacité manifestée de travailler en évaluation auprès des communautés ;
• Familiarité avec le contexte de l'Afrique de l'Ouest et du Centre ;
• D'excellentes compétences rédactionnelles en français et la maîtrise de l'anglais est obligatoire.
Consultant national
• Au moins 5 ans d’expérience dans les domaines de l’eau, assainissement et l’hygiène ;
• Expérience dans la réalisation d'évaluations des programmes nationaux est un atout ;
• Expérience solide dans la collecte de données et les techniques d'analyse qualitative et quantitative ;
• Bonne connaissance de l’approche ATPC ;
• Capacité manifestée de travailler avec une équipe dont les membres ne sont pas préalablement connus ;
• Capacité manifestée de travailler en évaluation auprès des communautés.
10.Gestion de évaluation et l’assurance de qualité
Le consultant international sera responsable de conduire l’évaluation selon les Termes de Reference et la proposition soumise. Plus spécifiquement, le consultant international sera en charge de :
• Recruter le Consultant national selon les critères décrits dans la section précédente
• Gestion et la supervision du consultant national,
• Point focal pour toute communication avec l’UNICEF,
• Orientation et assurance de qualité sur la collecte des données, y compris l’élaboration et pré-test de la méthodologie (pour l’échantillonnage et la collecte des données) sur le terrain ; surveillance de la qualité des membres de l’équipe et de la collecte des données par les enquêteurs et l’analyse des données
• Qualité des produits de l’évaluation et de leur soumission dans le délai,
Rédaction du rapport final en collaboration avec les équipes nationales.
11. Documents à soumettre dans l’offre technique
Tous les candidats qualifiés sont invités à soumettre deux propositions :
a) Une Proposition Technique qui devra inclure tous les 4 documents suivants :
• Une copie de propre CV
• Une copie du P11 (CV format Nations Unies)
• Un exemplaire d’un rapport d’évaluation rédigé par le soumissionnaire pendant les dernières 3 années (la confidentialité du document partagé va être assurée) ;
• Une note méthodologique (max 5 pages) qui devra démontrer :
o La bonne compréhension (analytique) des TDRs (y compris des buts et des objectifs). Il faut s’assurer que cette note méthodologique ne réplique pas le contenu d’aucune section des TDRs ;
o Les méthodes de collecte et d’analyse des données que le/a consultant/e estimera pertinentes afin de répondre aux questions de l’évaluation inclue dans les TDRs ;
o Des justifications valides pour l’utilisation de chacune des méthodes de collecte et d’analyse identifiées ;
o Une définition claire des rôles et responsabilités et la répartition des taches au sein de l’équipe et par rapport au l’UNICEF ;
• Un exemplaire d’un rapport d’évaluation rédigé par le/la consultant (e) ;
 Par ailleurs, ce document représente un document technique et pas une lettre de motivation.
Les propositions techniques complètes seront évaluées sur la base des critères suivants :
• Compréhension de la Problématique, des Rôles et responsabilités, des Produits attendus ainsi que des But(s) de l’Evaluation ;
• Pertinence de la méthodologie proposée par rapport aux questions de l’évaluation ;
• Qualité de la justification des méthodes et approches d’évaluation proposées ;
• Respect du nombre de jours ;
• Répartition claire des tâches et responsabilités ;
• Prise en compte des délais raisonnables de validation ;
• Respect des normes et standards UNEG ;
• Capacités rédactionnelles.
b) Une offre financière
L’offre financière proposée doit contenir les honoraires (consultant international et national), la logistique (DSA et Billets) et les couts indirects. Les honoraires seront négociés et déterminés avant signature des contrats. Le candidat sélectionné sera régi par et soumis aux conditions générales de l'UNICEF pour les contrats individuels.
12. Recours de l'UNICEF en cas de performance insatisfaisante :
Les paiements seront effectués pour les travaux achevés de manière satisfaisante et acceptés par l'UNICEF.
13. Coût de la consultance :
En plus de sa proposition technique, le consultant devra soumettre une proposition financière qui spécifique pour chacune des lignes budgétaires les couts unitaires. La proposition financière devra comprendre : (i) Les Honoraires ; (ii) Les frais de subsistance au taux de Bangui lors des missions dans le pays. A cela s’ajoute les billets d’Avion pour les voyages du lieu de résidence habituelle du/de la consultant/e principal/e. l’UNICEF se réserve le droit de ne pas excéder la limite du budget disponible pour la conduite de cette activité.
Concernant plus spécifiquement les honoraires ils sont indexés aux livrables comme suit sous réserve qu’ils soient jugés de qualité satisfaisante :
• Remise du rapport initial (30%)
• Remise du premier projet de rapport (40%)
• Remise du rapport final  (30%)
14. Conditions de Travail :
Les consultant/es travailleront avec leurs propres moyens techniques (Ordinateurs et logiciels usuels). Une partie de la consultation se fera à distance et une partie en RCA. A cette occasion, l’UNICEF mettra à la disposition du/de la constant/e un bureau et les facilités de déplacements pour mener à bien la mission.
15. Instruction spécifique /informations complémentaires
Les consultant/es devront en outre justifier d’une attestions d’assurance maladie en cours de validité et d’une attestation de bonne santé produite par un médecin assermenté.
17. Date souhaitée de début de la consultance : 30 Novembre 2018
18. Date de fin de la consultance : 12 Fevrier 2019